Añjela DUVAL (1905-1981) : Doureier (Eaux)


Glav war Vreizh. Glav.
Noz deiz, hep arsav.

Hep tav Beuzet an douar.
An here en arvar.
Touflezioù aet da boulon
Hentoù don da ganolioù
Ar wazhig da froud.    Boud er saonenn
   Fromus an daolenn !
Savet en e wele meur    Al Leger du
   A led a bep tu
   E zourioù koeñvet       Melenet
Gant pri ar porzhioù lous ;    Dour melen-rous.
   Herr war ar stêr.
   Ar skluz a froum.
   Fru ha spoum
   A sav en aer.
Ar prad zo ul lenn.
Ar vilin un enezenn.
Gwern ar ribloù distroadet,       Stouet : Gwernioù bagoù stradet. . .    War ar Pont Kozh roman
   E beder bolzmein       Bepred divrall
      (Labour gwechall !)
Daou den a ziviz dinec'h :
-Dont 'ray emezo an eoged war grec'h    Pesketaerien       Laouen.


Pluie sur la Bretagne. Pluie.
Nuit et jour, sans sursis.   

Sans répit La terre est noyée.
Les semailles menacées.
Les fossés sont changés en étangs
Les chemins creux en canaux
Le ruisseau en cascade.    Murmure dans la vallée
   Tableau saisissant !
Sorti de son large lit    Le Léguer noir
   Répand de tous cótés
   Ses eaux gonflées       Jaunies
Par l'argile des ports sales ;    Eau jaune-rousse.
   Mouvement sur le fleuve.
   L'écluse tremble.
   Embruns et écume
   S'élèvent dans les airs.
Le pré est un lac.
Le moulin une île.
Les aulnes du rivage, déracinés,       Abattus : Des mâts de bateaux naufragés. . .    Sur le Vieux Pont romain
   Aux quatres piles de pierre       Inébranlables
      (Du travail d'autrefois !)
Deux hommes discutent sans souci :
-Le saumon, disent-ils, remontera jusqu'ici    Des pêcheurs       Heureux.