Jacques HERMAN (né en 1948) : la Garonne


Pour les sillons qu'il va tracer
Pour la semence qu'il va lancer
Du geste auguste que l'on sait
Le paysan lorgne le ciel
Parce qu'il le croit habité
Par des anges
Puis il se met à prier
En remuant un peu les lèvres
Quelques pater
Quelques ave
Voilà que le tour est joué
La saison sera bonne
La récolte abondante

A cet instant précis
Tout de piété saisi
Il ne peut se douter
Que l'inondation
De sa vallée chérie
Emportera tout
Son blé
Sa maison
Sa famille

Tandis que le chat
Dans un coin de l'étable ronronne
Que les enfants jouent
Avec sa femme et rient
On est encore loin
D'entendre retentir le nom
Du fleuve comme un cri
La Garonne
La Garonne
Quand elle aura quitté son lit