Kim-Su YONG (1921-1968) : La cascade


De la falaise verticale tombe sans peur l'eau
Flots d'eau sans mesure ni règle
Sans idée de l'endroit où ils tombent
Sans conscience des saisons ni des jours ou des nuits
Sans cesse comme généreuse pensée tombent

Quand vient la nuit qui engloutit les soucis et les maisonnées
L'eau tombe en faisant un bruit vertical

Le bruit vertical est un bruit
Le bruit vertical appelle
Le bruit vertical

Comme l'éclair tombent les gouttes d'eau
Ne se permettent aucun moment d'ivresse
Comme bousculant paresse et statu quo
Sans hauteur ni longueur
Tombent