Roland TOPOR (1938-1997) : La pluie


La pluie qui lustre les trottoirs
Les rend toujours un peu plus noirs
Les gouttelettes sur le verre
Empêchent de voir au travers
Additionné de quelques larmes
Je trouve au whisky plus de charme
L'odeur des vêtements mouillés
Evoque celle d'un charnier
L'eau dépourvue de caractère
Met en vedette les matières