Pierre CORNEILLE (1606-1684) : Sur le canal du Languedoc


Pour la jonction des deux mers,
Imitation dune pièce latine
De Parisot, avocat de Toulouse.

Le Garonne et lAtax de leurs grottes profondes
Soupiraient de tous temps pour voir unir leurs ondes,
Et faire ainsi couler par un heureux penchant
Les trésors de laurore aux rives du couchant;
Mais à des vœux si doux, à des flammes si belles,
La nature, attachée à ses lois éternelles,
Pour obstacle invincible opposait fièrement
Des monts et des rochers laffreux enchaînement.
France, ton grand roi parle et ces rochers se fendent,
La terre ouvre son sein, les plus hauts monts descendent,
Tout cède, et leau qui suit les passages ouverts
Le fait voir tout puissant sur la terre et les mers.