Robert Louis STEVENSON (1850-1894) : Where go the boats ?


Brun sombre est la rivière,
  Le sable est d'or.
Elle coule depuis toujours,
  Avec des arbres de part et d'autre.

Des feuilles vertes flottent,
  L'écume fait des châteaux,
Mes navires naviguent –
  Où toucheront ils terre ?

Et la rivière poursuit sa route
  Le moulin est dépassé,
Et elle descend la vallée,
  Puis descend la colline.

Loin en aval de la rivière,
  A des centaines de lieues d'ici,
D'autres petits enfants
  Feront accoster mes bateaux.


Dark brown is the river,
  Golden is the sand.
It flows along for ever,
  With trees on either hand.

Green leaves a-floating,
  Castles of the foam,
Boats of mine a-boating –
  Where will all come home?

On goes the river
  And out past the mill,
Away down the valley,
  Away down the hill.

Away down the river,
  A hundred miles or more,
Other little children
  Shall bring my boats ashore.