Vous êtes cordialement invité à la soutenance de Thèse de Vincent Schneider :

  

    Apports de l’hydrodynamique et de la géochimie à la caractérisation des nappes de l’Oligocène et de l‘Eocène, et à la reconnaissance de leurs relations actuelles et passées : origine de la dégradation de la nappe de l’Oligocène

(sud-ouest du Bassin de Paris)

 

qui se déroulera le mardi 10 mai 2005 à 14h

à l'Université Paris-Sud (Orsay), bâtiment 504, 2ème étage.

 

Le jury sera composé de :

            - Mme Marisol MANZANO, Université de Cartagène, Murcia, Espagne (Rapporteur)

            - M. Gérard BLANC, Université Bordeaux-1 (Rapporteur)

            - Mme Laurence CHERY, BRGM, service eau, Orléans (Examinateur)

            - M. Florent BARBECOT, Université Paris-Sud, Orsay (Examinateur)

            - M. Laurent DEVER, Université Paris-Sud, Orsay (Examinateur)

 

La soutenance sera suivie d'un pot amical au rez-de-chaussée du bâtiment 504.

   

Résumé

 

Les aquifères situés à proximité des grandes métropoles et en particulier dans le Bassin de Paris constituent une ressource importante, largement exploitée pour l alimentation en eau. C est typiquement le cas de la nappe libre des Sables de Fontainebleau, dans le sud-ouest du Bassin parisien : bien qu elle réponde directement aux normes de potabilité, une dégradation significative de sa qualité a été observée au cours des dernières décennies. Mené dans le cadre du programme européen BaSeLiNe (« Natural baseline quality in European aquifers: a basis for aquifer management »), ce travail a pour objectif d identifier les sources et les processus à l origine de cette dégradation, et nécessite une approche pluridisciplinaire utilisant à la fois l hydrogéologie, l hydrodynamique, l hydrogéochimie et la géochimie isotopique, dans un système où plusieurs aquifères interagissent.

La région est dominée par les zones urbaines et agricoles, et la signature géochimique de la nappe relève des interactions eau-roche. Les teneurs en sulfates sont parfois très importantes au regard de la nature de l aquifère, et constituent le trait majeur de la dégradation de la nappe. Trois sources de contamination ont été identifiées : (1) les activités agricoles largement répandues dans la région ; (2) un transfert ascendant d eau et/ou de solutés depuis la nappe sulfatée de l Éocène ; (3) les interactions eau-roche avec le faciès sombre des Sables de Fontainebleau, dans lequel ont été mises en évidence pyrite (FeS2) et célestite (SrSO4).

 La faisabilité de chaque processus est discutée, en particulier à partir de l utilisation des isotopes stables des sulfates (18O, 34S), et il s avère que la célestite ne peut être formée qu à partir des sulfates éocènes. Ils ont été apportés dans la nappe de l Oligocène sus-jacente par drainance ascendante lors du creusement des vallées (i.e. à partir de 800 ka) alors qu à l heure actuelle les flux sont descendants. La dégradation de la qualité de la nappe de l Oligocène au cours des dernières décennies proviendrait principalement de l altération du faciès sombre (pyrite et célestite) : l augmentation des volumes prélevés entraîne l accroissement du taux de renouvellement des eaux ainsi que l introduction d eaux oxydantes et sous-saturées vis-à-vis de la célestite. Les activités anthropiques ont donc pour effet de remobiliser un stock de sulfates présent à la base de l aquifère de l Oligocène et provenant de la nappe de l Éocène.

 

Vincent Schneider

Laboratoire IDES - UMR 8148

Interactions et Dynamique des Environnements de Surface

Université Paris-Sud - Bat 504, 91405 Orsay Cedex, France

Tel : 01 69 15 49 13

Fax : 01 69 15 49 17

Mail : schneider@geol.u-psud.fr