Bassin versant


Etymologie et Histoire :

D'un lat. pop. baccinus, var. de baccus (vase-pot). Au 12e siècle désigne un récipient (tout comme bassine, fin 15e siècle). Par analogie (16e siècle) bassin d'une fontaine et, de même bassin d'un fleuve (dans les Mémoires de G. et M. du Bellay).

La notion de bassin hydrographique a été introduite au 18ième siècle par le cartographe-géographe français Philippe BUACHE (1700-1773) soucieux de définir objectivement des limites régionales.

A noter que dans le Dictionnaire d'Histoire Naturelle de d'Orbigny (1842), le géologue Constant Prevost distingue soigneusement les bassins hydrographiques et les bassins géologiques (tout en précisant que les bassins de certains fleuves comme la Seine et le Pô sont aussi des bassins géologiques).

Au terme bassin, a été préféré de plus en plus souvent dans la seconde moitié du 20ième siècle et avec le même sens, le terme de bassin versant (avec ou sans trait d'union). M. Pardé, entre 1920 et 1950, n'emploie que le terme bassin.


Définitions existantes


Définition proposée

Région délimitée, drainée par un cours d'eau et ses tributaires, dont elle constitue l'aire d'alimentation.


Synonymie :

Bassin, bassin hydrographique, bassin fluvial

Tout bassin versant se définit géométriquement, par rapport à un lieu donné d'un cours d'eau (embouchure ou un point quelconque) par un contour (ligne de partage des eaux) et par une superficie.


Commentaires

Aujourd'hui, en hydrologie, les termes bassin et bassin versant (abrégé souvent en BV) sont synonymes. Ils désignent :

Toutefois, le terme de bassin versant est peut-être plus explicite que celui de bassin. Il désigne à la fois :

Il peut arriver que le bassin versant topographique diffère quelque peu du bassin versant réel (cas des interfluves glaciaires, karstiques ou maracageux...).

L'emploi de bassin versant est devenu fréquent à l'époque où la recherche s'est principalement attachée à "appréhender le fait hydrologique, et d'abord le débit, comme un fait spatial, comme le produit d'un espace géographique saisi dans toutes ses dimensions, dans toute son épaisseur, dans toute sa dynamique" (R.Lambert, 1973). Le bassin versant n'est pas seulement une somme de caractères moyens, tels que la superficie, le relief, la forme, le sol, la végétation. Il est composé de parties aux caractéristiques particulières qui répondent différemment aux impulsions climatiques et météorologiques.

Le terme de bassin désigne également une circonscription administrative française, créée en application de la Loi du 16 décembre 1964, relative au régime et à la répartition des eaux, et à la lutte contre la pollution. Six circonscriptions ont été ainsi sommairement baptisées "bassins" : Artois-Picardie, Seine-Normandie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Adour-Garonne, Rhône-Méditerranée-Corse, constituées chacune par l'agrégat de cantons s'écartant le moins possible du bassin fluvial ou du groupe de bassins considérés; ces "circonscriptions de bassins" forment le champ de compétence des Comités de Bassin et des Agences de Bassin (devenues ensuite Agences de l'Eau).


Monique Dacharry et Jean Margat,
novembre 1995