Nappe souterraine


Etymologie et histoire :

Nappe: du latin mappa, serviette, linge de table, devenu nappe par dissimilation de m devant p. Extension métaphorique à la désignation d'un corps plan, étendu et continu, notamment dans la nature ("nappe de brouillard"). D'où "nappe d'eau", le plus souvent horizontale et superficielle (cf. "plan d'eau") mais non exclusivement : nappe d'eau déversante en hydraulique, nappe d'une cascade (" Les plus hautes cascades déroulent...leur nappe de cristal", M. Proust, Rech.T.P.,, VI); en particulier "nappe d'eau souterraine" (à rapprocher de la désignation par nappe d'autres gisements de fluides souterrains: "nappe de pétrole").


Définitions existantes (de "nappe d'eau")


Origine

Nappe d'eau souterraine, Héricart de Thury, 1829
Nappe, Arago, 1834
"La nappe d'eau, gisante à une assez grande profondeur souterraine,...est fournie par la couche de grès vert" (Victor Hugo, Les Misérables, 1862, V,II,VI).


Définition proposée

Nappe d'eau souterraine, nappe souterraine ou nappe (pris absolument en hydrogéologie):
Ensemble de l'eau présente dans la zone saturée d'un aquifère, dont toutes les parties sont en liaison hydraulique.

Dans un sens restreint, s'applique plus particulièrement à un aquifère continu.

Concept indéfini ou défini:


Equivalences impropres


Commentaires


Typologie

Une nappe souterraine peut recevoir divers qualificatifs relatifs à son gisement (nature de l'aquifère), à ses conditions hydrodynamiques, à son accessibilité ou à des caractéristiques de l'eau qui correspondent à autant de classifications :


J. Margat, Novembre 1996