Réserve (d’eau souterraine)


Etymologie & Histoire

Substant. verbal de réserver (XIVème siècle), du latin reservare (XIIème siècle).

" Toute quantité accumulée de manière qu’on puisse en disposer et la dépenser au moment le plus opportun " (Le Robert). Cf. en comptabilité : " fond de réserve ", en géo-économie " quantité encore non exploitée d’une substance minérale " (Le Robert).

En hydrogéologie, sens lié au concept de réservoir, terme lui même dérivé de réserver, étendu à la description du milieu naturel : " réservoir aquifère ".

Hist. : Réf. en hydrogéologie : d’Andrimont, 1902 ; Tixeront, Berkaloff, 1948 ; Soyer, 1951 ; Waterlot, 1957 ; Schoeller, 1959 ; Castany, 1961.


Définitions existantes


Définition proposée

Stock d’eau gravitaire contenu, à une moment donné, dans la zone saturée d’un réservoir aquifère défini.


Commentaires


J. Margat, mai 2000