Traceur / Marqueur


Etymologie & Histoire

TRACEUR

Dér. de tracer (XIIème "suivre à la trace; XVIème "marquer en faisant une trace"; d'un lat. pop. tractiare, construit sur la base classique tractus " action de virer, traîner" et "traînée, tracé", du verbe tractere "tirer, traîner").

Traceur est attesté au XVIème, le mot désigne divers appareils traceurs (notamment de courbes).

Au XXème, Hydrol. "marqueur artificiel" (1953, Davel), en particulier par recour s aux radio-isotopes.

MARQUEUR

Dér. de marquer (XVIème ; merquier, XIIème ; d'un radical ancien scandinave merki et germanique marka, "signe, repère"). Attesté au XVème, en parlant d'une personne qui appose un signe matériel sur quelque objet ou être ; au XVIIème, en parlant de celui qui enregistre les points dans un jeu. En parlant d'une chose, attesté au XXème, comme indicateur d'une présence ou d'une propriété (ainsi en hydrologie, 1964, marqueur radioactif en concurrence avec traceur).


Définitions existantes

Remarque : les différences entre marqueur et traceur sont toutes très spécieuses et dans leur emploi les deux mots sont la plupart du temps synonymes. Nous les considérerons comme tels et ne fournirons qu’une seule définition.


Définition proposée

TRACEUR syn. MARQUEUR : organisme ou substance, naturel ou artificiel, permettant l’étude des processus physiques, chimiques ou biologique du milieu dans lequel il se trouve.


Commentaires


J.P. Carbonnel, mai 2000