Zones (ou milieux) humides


Nota : Ce terme est un concept purement écologique mais ses implications hydrologiques étant importantes nous avons décidé de le clarifier d'un point de vue hydrologique.

Etymologie et Histoire (voir aussi article "Milieu et zone. Mise au point sémantique")

Largement utilisé à partir de la fin des années soixante, le terme wetland apparu sous cette forme pour la première fois aux Etats Unis au début du XVIIè siècle selon Boulé (1994) a donné l'expression zone humide en français, les canadiens préférant une traduction plus littérale, parlent de terre humide. Le terme a été introduit en France à la fin des années 1960, par les scientifiques et protecteurs de la nature. Son appropriation par la communauté scientifique date des années 1970. En 1973, Jouanin notait que pour désigner globalement les biotopes couverts par le projet MAR, a été adopté le terme de zone humide. Cette locution peu usitée, désigne les milieux biologiques que nous appelons selon les cas, marais, marécage, vasière, estuaire, lagune, étang, etc.. C'est une désignation générale qui englobe des milieux variés mais ayant tous entre eux deux caractères communs: la présence de l'eau et la faible profondeur de celle-ci. Il précisait que les variations de nature de l'eau (douce, salée, saumâtre) étaient admises.


Définitions existantes