A LA MEMOIRE D’HENRI COTTEZ

 

 

Notre collègue et ami Henri Cottez est décédé à la fin de l’année 1999. Il fut, pendant cinq ans, le lexicographe assidu de la Commission de Terminologie du CNFSH et bien plus qu’un simple collaborateur de cette Commission, il avait su élargir les perspectives d’un travail a priori étroitement scientifique et technique. Au delà de ses importantes compétences professionnelles et de son intérêt passionné pour le langage scientifique, Henri Cottez était un homme de très grande culture, culture qu’il savait présenter avec finesse, humilité et conviction.

 

Pendant ces cinq années les membres de la Commission de Terminologie ont pu apprécier le savant et l’homme. L’homme avait un amour de la vie qu’il savait faire partager et observait le monde avec simplicité et souvent beaucoup d’humour. Le savant avait la modestie de celui pour qui rien n’est jamais complètement acquis mais qui sait où et comment rechercher la vérité.

Alors même que le Dictionnaire des Sciences hydrologiques que la Commission élabore est en voie d’achèvement, Henri Cottez nous manque déjà cruellement. Il ne verra pas cet ouvrage auquel il a tant contribué en mettant la science du langage au service du langage de la science et nous le regrettons sincèrement. Mais le Dictionnaire aura, grâce à lui, une ampleur que les seuls hydrologues n’auraient su lui donner.

Les membres de la Commission s’associent à moi pour présenter à son épouse, ses enfants et petits enfants leurs condoléances les plus attristées et pour les assurer que le souvenir d’Henri Cottez restera dans nos cœurs et demeurera inséparable du Dictionnaire français d’Hydrologie.

Pour la Commission de Terminologie

J.P.Carbonnel